Avant / après : Un paradis zen

Avant / après : Un paradis zen

Comment tirer partie au maximum du potentiel d’un terrain et gagner en intimité et esthétique ? A l’évidence cette maison en pierres de meulière apparentes avait un énorme potentiel. Le jardin, délaissé, sans accès direct était sans grand intérêt car inutilisé. Atout caché : une sorte de maisonnette, de cabane à outils posée en bout de terrain.. La maison manquait d’accès direct au jardin. Une terrasse en bois surélevée sur pilotis a été créée qui est directement reliée au niveau de vie à la maison. Porte ouverte pour les petits déjeuners les matins d’été. Elle surplombe un ponton de bois encadré de deux bassins auquel un escalier permet désormais d’accéder. Fraîcheur de l’eau, chaleur du bois, vie sauvage des plantes aquatiques et poissons, clôture échevelée de lavatères généreux et bambous, touche contemporaine de la fontaine en métal inox. Une grande terrasse permet de mettre des chaises longues pour la détente au soleil. Ces bassins magiques donnent une atmosphère de calme, de repos et d’exotisme qui change tout. Les massifs d’arbustes champêtres et de plantes d’eau cachent des voisins et créent ainsi plus d’intimité. Le contraste des lignes pures du bassin avec le flouté sauvage des plantes d’eau ajoute du caractère à l’ensemble. Le garage a été transformé en salon et cuisine d’été. Une terrasse a aussi été créée devant, pour permettre de profiter de différentes parties du jardin en fonction du soleil ou de l’ombre. L’utilisation de l’ancien garage pour créer ce salon d’été a littéralement ajouté une pièce à la maison. Il y fera bon manger ou se détendre pendant les soirées plus fraîches ou la journée à l’abri du vent. Cerise sur le gâteau, ce petit paradis zen, une fois la nuit tombée, s’illumine de manière féérique. Subtil points de lumière en LED intégrés au ponton de bois, éclairant indirectement les bassins et la fontaine. Terrasses, pontons, bassins, cuisine d’été, haies champêtres, lumières : l’exploitation maximale de l’espace a créé diversité et rythme sur un minuscule espace.

Retour aux Jardins